Le test DISC et ses risques de confusions humaines

test DISC et ennéagramme
test DISC versus ennéagramme

Il y a 34 ans j'ai été initié au test DISC au cours de ma 1ère formation de manager: j'avais bien aimé. Rapidement j''ai constaté que cela ne "marchait" pas avec toutes les personnes :-(. Je sentais et constatais bien que dans une même couleur, une seule façon de communiquer ne convenait pourtant pas à tous mes co-équipiers :-( Pourtant on nous avait bien fourni un test DISC et je l'avais fait passer à toutes et tous dans mon service. Il est vrai qu'une majorité se reconnaissait en partie dans plusieurs couleurs: alors on les "casait" dans celle où il y avait le plus de qualificatifs qui leur correspondaient. Ensuite j'ai connu la Process Com (article à venir), les tests RIASEC, VIA et MBTI...Bref rien de vraiment concluant pour la majorité de mes relations avec les autres. Cela dit on "fonctionnait" tant bien que mal. Lorsque je découvris l'Ennéagramme en 2010, quelles révélations sur la nature humaine, bien + riche qu'un résumé dû à des réponses à un test DISC ou autre !

En lisant le tableau ci-dessus vous constaterez qu'on trouve très souvent, dans une même couleur du test DISC, 3 différents:

*modes de communication (expliquée, enjolivée, directe)

*réactions avec l'une des 3 principales sources (cerveau, coeur, tripes) de nos émotions (peur, tristesse, colère),

*relations au temps (futur, passé, présent),

*questions essentielles (stratégie, esthétique et relation, utilité immédiate)...

...et encore d'autres préoccupations quotidiennes, 1ères attentions, filtres d'une situation, d'une parole, d'une lecture...

C'est ce qui fait de l'ennéagramme le plus riche des outils de connaissance de la relation et du fonctionnement humains !

Écrire commentaire

Commentaires: 0